Laboratoire des courses hippiques à Goustranville

Home/Etablissements recevant du public/Laboratoire des courses hippiques à Goustranville

Project Description

 

Fédération Nationale des Courses Françaises
Projet de construction d’une unité de recherche du Laboratoire de courses hippiques
sur le site de Goustranville en Basse-Normandie
 
 

Le laboratoire est destiné aux recherches visant à identifier les anabolisants dans les courses hippiques.

Le programme consiste en une écurie/barnes sur deux phases, et une partie homme/bureaux/recherche.

Les dimensions induites du programme pour chaque bâtiment sont ;

~360m² soit 30*12m pour la phase 1 des écuries, en y incluant le fourrage et la sellerie.

~190m² soit 16*12m² pour la phase 2

~150m² pour la partie homme, plus un auvent

La partie homme vient perpendiculairement à cette écurie, au milieu du terrain, afin que les personnes puissent travailler, se déplacer, voir et surveiller les équipements de manière centrale et optimale.

Un auvent est placé au confluent des trois bâtiments pour les raisons suivantes ;

-nécessité d’un espace d’administration de soin extérieur, prés de celui intérieur et du laboratoire, lequel doit être à proximité des boxes 1&2 afin d’éviter des parcours trop longs

-plus généralement ; disposer d’un espace de liaison simple entre les fonctions pour faciliter l’ensemble des parcours et l’usage du site

-cet espace de liaison doit être couvert de préférence, afin d’éviter aux personnes comme aux chevaux d’être trempés au regard du climat normand

-possibilité d’implanter une douche à chevaux à proximité des boxes comme du laboratoire

-nécessité de disposer d’un espace tampon suffisamment vaste pour gérer les flux de manière souple

-nécessité que cet espace soit intime, c’est à dire  au cœur de la parcelle sans vue du voisinage

-s’appuyer sur les fondations des trois autres bâtiments pour limiter les coûts

Notre philosophie architecturale est donc d’illustrer le thème de la recherche hippique par ce bâtiment/laboratoire venant s’implanter perpendiculairement dans les écuries.

La différence de toiture, à tuiles plates pour les écuries, en terrasse végétale pour la partie scientifique et l’auvent, vient renforcer cette illustration.

Enfin, au vu des exigences réglementaires esthétiques de la zone, il n’est pas inintéressant d’imbriquer une toiture-terrasse contemporaine au sein d’une toiture en tuile plate. Tradition et modernité peuvent faire bon ménage !